Contentieux et arbitrage international

Jones Day dispose de l’une des plus importantes équipes Contentieux et arbitrage international existant au sein des cabinets d’avocats internationaux. Notre diversité géographique, notre approche One Firm Worldwide et notre vaste expérience dans de nombreux secteurs d’activité nous permettent de représenter nos clients dans des contentieux majeurs partout dans le monde.

Situés dans les principaux centres commerciaux et financiers d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Amérique Latine, du Moyen-Orient et d’Asie-Pacifique, nos 37 bureaux bénéficient d'un réseau technologique intégré, ce qui permet à Jones Day de traiter des contentieux transfrontaliers, peu importe où ceux-ci se déroulent dans le monde. Nos avocats interviennent régulièrement sur des dossiers aux problématiques juridictionnelles et procédurales complexes dès lors que nos clients sont impliqués dans des contentieux civils et commerciaux, des enquêtes gouvernementales ou des procédures criminelles.

Compte tenu de notre capacité à mettre en place des équipes d'avocats contentieux issus des bureaux de Jones Day partout dans le monde, nous sommes régulièrement sollicités pour représenter nos clients lors de contentieux multi-juridictionnels majeurs. Nos avocats plaidants sont régulièrement considérés comme leaders au sein de leurs juridictions respectives. 

La diversité géographique de Jones Day, sa culture One Firm Worldwide et sa vaste expérience dans tous les secteurs de l’industrie nous amènent naturellement

Jones Day est une structure mondiale parfaitement intégrée. Notre approche One Firm Worldwide nous permet de placer nos clients au cœur de l'organisation du Cabinet afin de les conseiller avec la même qualité de service aussi bien en Europe qu'en Amérique du Nord, en Amérique Latine, au Moyen-Orient et en Asie.

Goodman crée une joint venture pour encourager le développement de Harwell Science et d’Innovation Campus
Le cabinet Jones Day a conseillé Goodman International Limited dans le cadre de la création d’une nouvelle joint venture à parts égales entre Goodman International et UKAEA (l’autorité de l’énergie atomique du Royaume-Uni)/STFC (le conseil des établissements scientifiques et technologiques).

Martek Biosciences obtient gain de cause sur l’ensemble de ses prétentions dans un différend biotechnologique devant un panel de cinq juges du Circuit Fédéral
Le 3 septembre 2009, un panel rarissime de cinq juges près la Cour d’Appel des Etats-Unis d’Amérique pour le Circuit Fédéral a rendu un jugement favorable en appel concernant l’ensemble des prétentions de Martek Biosciences Corp. dans le jugement l’opposant à Nutrinova, Inc., référencé sous les numéros 2008/1459 et 2008/1476. Le différend portait sur quatre brevets de Market relatif à la production de DHA, un acide gras essentiel, oméga 3, apportant d’importants avantages en matière de santé, tant pour les enfants que pour les adultes.

Chrysler cède ses actifs à “New Chysler”, qui sera dirigée par Fiat : une restructuration sans précédent dans l'histoire des Etats-Unis
Suite à une bataille historique ayant abouti devant la Cour Suprême des Etats-Unis d’Amérique, Chrysler LLC a cédé l’ensemble de ses actifs à “New Chrysler”, qui sera dirigée par Fiat (Chrysler Group LLC), le 10 juin 2009, donnant ainsi la possibilité à ses marques renommées et à ses activités américaines de survivre.

Rachat de Hunt Petroleum par XTO Energy pour 4,2 milliards de dollars
Jones Day a conseillé Hunt Petroleum Corporation et ses filiales (Hunt) dans le cadre d’un processus initié par Hunt ayant abouti à un accord la fusionnant avec une société affiliée à XTO Energy, Inc. (XTO) en contrepartie d’un montant global d’environ 4,2 milliards de dollars en numéraire et en actions ordinaires.

Un consortium dirigé par HarbourVest rachète Macquarie Capital Alliance Group lors de sa privatisation pour un montant de 837 millions de dollars australiens
Jones Day est intervenu en qualité de conseil australien pour un consortium de sociétés d’investissement dirigé par HarbourVest Partners, Pantheon Ventures, Partners Group et Paul Capital Partners, qui s’est engagé à financer la privatisation de Macquarie Capital Alliance Group (MCAG) pour un montant de 837 millions de dollars australiens.

*We use cookies to deliver our online services. Details of the cookies and other tracking technologies we use and instructions on how to disable them are set out in our Cookies Policy. By using this website you consent to our use of cookies.