Trial Practice aux Etats-Unis

La Trial Practice de Jones Day est devenue l'un des meilleurs départements en matière de contentieux de par la diversité de ses domaines de compétences et le nombre de ses avocats. Elle a ainsi été récemment nommée Litigation Department of the Year par le magazine The American Lawyer.

Cette pratique compte plus de 1 100 avocats plaidants, dont 80 en Europe et 65 en Asie, disposant d’une expérience en droit local, en contentieux international, en arbitrage et en médiation.

Nos avocats représentent des sociétés, des agences gouvernementales et d’autres organismes dans tout type de litiges civils et commerciaux, aussi bien dans le cadre de procédures en phase précontentieuse que de procédures devant les Cours de 1ère instance et d’appel. Nous intervenons régulièrement dans des dossiers portant sur des montants et des enjeux très importants, et allant jusqu’à mettre en cause l’existence des sociétés parties aux procédures. Nous disposons d’une grande expérience dans les contentieux complexes et multi-juridictionnels. Aussi, nos dossiers impliquent souvent plusieurs adversaires et plusieurs juridictions. Grâce à notre important réseau de bureaux aux Etats-Unis, nous nous voyons régulièrement confier des contentieux nationaux comportant des procédures parallèles devant différents Etats. En outre, nous coordonnons souvent à une échelle internationale des procédures impliquant des pays et des juridictions différents et qui donnent lieu à des procédures récurrentes.

Jones Day est une structure mondiale parfaitement intégrée. Notre approche One Firm Worldwide nous permet de placer nos clients au cœur de l'organisation du Cabinet afin de les conseiller avec la même qualité de service aussi bien en Europe qu'en Amérique du Nord, en Amérique Latine, au Moyen-Orient et en Asie.

Goodman crée une joint venture pour encourager le développement de Harwell Science et d’Innovation Campus
Le cabinet Jones Day a conseillé Goodman International Limited dans le cadre de la création d’une nouvelle joint venture à parts égales entre Goodman International et UKAEA (l’autorité de l’énergie atomique du Royaume-Uni)/STFC (le conseil des établissements scientifiques et technologiques).

Martek Biosciences obtient gain de cause sur l’ensemble de ses prétentions dans un différend biotechnologique devant un panel de cinq juges du Circuit Fédéral
Le 3 septembre 2009, un panel rarissime de cinq juges près la Cour d’Appel des Etats-Unis d’Amérique pour le Circuit Fédéral a rendu un jugement favorable en appel concernant l’ensemble des prétentions de Martek Biosciences Corp. dans le jugement l’opposant à Nutrinova, Inc., référencé sous les numéros 2008/1459 et 2008/1476. Le différend portait sur quatre brevets de Market relatif à la production de DHA, un acide gras essentiel, oméga 3, apportant d’importants avantages en matière de santé, tant pour les enfants que pour les adultes.

Chrysler cède ses actifs à “New Chysler”, qui sera dirigée par Fiat : une restructuration sans précédent dans l'histoire des Etats-Unis
Suite à une bataille historique ayant abouti devant la Cour Suprême des Etats-Unis d’Amérique, Chrysler LLC a cédé l’ensemble de ses actifs à “New Chrysler”, qui sera dirigée par Fiat (Chrysler Group LLC), le 10 juin 2009, donnant ainsi la possibilité à ses marques renommées et à ses activités américaines de survivre.

Rachat de Hunt Petroleum par XTO Energy pour 4,2 milliards de dollars
Jones Day a conseillé Hunt Petroleum Corporation et ses filiales (Hunt) dans le cadre d’un processus initié par Hunt ayant abouti à un accord la fusionnant avec une société affiliée à XTO Energy, Inc. (XTO) en contrepartie d’un montant global d’environ 4,2 milliards de dollars en numéraire et en actions ordinaires.

Un consortium dirigé par HarbourVest rachète Macquarie Capital Alliance Group lors de sa privatisation pour un montant de 837 millions de dollars australiens
Jones Day est intervenu en qualité de conseil australien pour un consortium de sociétés d’investissement dirigé par HarbourVest Partners, Pantheon Ventures, Partners Group et Paul Capital Partners, qui s’est engagé à financer la privatisation de Macquarie Capital Alliance Group (MCAG) pour un montant de 837 millions de dollars australiens.

*We use cookies to deliver our online services. Details of the cookies and other tracking technologies we use and instructions on how to disable them are set out in our Cookies Policy. By using this website you consent to our use of cookies.